Notre action

Lettre au Maire de Toulon :

                         

      Monsieur le Maire, Président de la Métropole TPM,

 

 

     Des riverains du quartier de la Bosquette et de la corniche Marius Escartefigue nous ont informés qu’ils étaient en ce moment contrôlés par des agents de l’ONF et des services municipaux pour se mettre en conformité avec l’arrêté préfectoral concernant le risque incendie. Il s’agit de l’obligation légale de débroussaillement selon l’arrêté du 30 mars 2015.

     Nous ne remettons pas en cause le bien fondé de son application ; néanmoins nous tenons à vous faire part de notre réflexion sur le sujet.

     A notre avis, l’application stricte de ce texte sera insuffisante pour mettre en sécurité les biens et les personnes en cas d’incendie. En effet toutes ces demeures sont en bordure du site classé qui est  à l’abandon dans la partie forêt privée. Une biomasse inextricable s’y est développée ; si un incendie se déclarait dans ces terrains totalement négligés, la chaleur dégagée serait telle que les toitures s’embraseraient. A cela s’ajouterait la projection de pommes de pin enflammées capables d’entrainer une propagation du feu à plusieurs centaines de mètres.

     Nous proposons donc :

1) Un ‘dépressage’ massif à l’intérieur du site classé à effectuer avant l’été prochain. Cette action permettrait non seulement une mise en valeur du site classé mais elle limiterait considérablement la propagation du feu.

2) Une réactivation du PDAF.

3) La mise en place d’un comité de gestion pour gérer l’ensemble du site classé. Le comité comprendrait des propriétaires, des scientifiques, des associations de défense de l’environnement, des élus de la ville, l’administration (DREAL).

     Nous signalons enfin que l’application de l’arrêté (OLD) exige de petits propriétaires un effort financier important. Nous pensons qu’il faut exiger autant des propriétaires de grandes parcelles à l’intérieur du site classé (qui peuvent à l’heure actuelle se contenter de regarder leurs voisins travailler pour eux) car c’est à ce niveau que se situe le risque majeur.

     Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à notre courrier. Nous vous saurions gré de bien vouloir nous tenir informés des suites que vous donnerez à nos propositions.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire et Président de la Métropole TPM , l’assurance de notre parfaite considération.

 

 

 

Pour le CA, Michel Bonjardini.