Classement des forts

Le Mt Faron est non seulement une magnifique colline qui fournit à la rade de Toulon un écrin incomparable mais il est couronné de Forts qui sont autant de joyaux témoignant d’une longue et riche histoire militaire.

Lors de la guerre de succession d’Espagne, durant l’été 1707 les troupes savoyardes entreprirent de contourner le Mont Faron pour prendre à revers les troupes Françaises. VAUBAN, concepteur de l’agrandissement de l’arsenal de Toulon avait conçu la défense de notre ville principalement sous l’angle de sa rade. Il avait cru que l’enceinte urbaine et les collines alentour suffiraient à protéger Toulon. Fort des déboires de 1707, il décida une occupation militaire du Faron par des ouvrages militaires permanents.

Jusqu’à une date récente, ces bâtiments n’étaient pas inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.

En février 2014, sous notre impulsion, la Tour Beaumont a bénéficié du classement à l’inventaire des monuments historiques. C’est là qu’est installé le Mémorial de la Libération de par la volonté du Général de Gaulle et elle a été rénovée de par celle du Président Hollande très récemment.

Le fort du Grand Saint Antoine est classé à son tour en ce même mois de février 2014. Situé sur le contrefort ouest du Faron, il a eu pour mission de contrôler le débouché de la vallée de DARDENNES. Il a été construit avec les matériaux provenant du creusement des fossés : une pierre calcaire grise. C’est pour cela qu’il s’intègre parfaitement dans le paysage. Il  a été conçu pour accueillir 150 à 200 hommes militaires et il porte encore aujourd’hui les stigmates des combats pour la Libération en 1944.

Las, cela ne l’empêche pas d’être mis en vente dès 2012. Il avait été lieu de stockage des archives du service historique de la Défense jusqu’au dernier trimestre 2011, date de leur transfert à l’Arsenal. La Marine nationale n’ayant plus l’utilité du bâtiment l’a proposé à la vente pour une somme avoisinant les 800 000€. Soutenus par la Fédération des CIL (comités d’intérêt local) de l’Ouest de Toulon, nous avons tenté d’amener la municipalité de Monsieur H. Falco à l’acquérir. Sans succès.

Le 22 septembre 2015 classement à l’inventaire des monuments historiques de la caserne retranchée du Faron du XVIIIè siècle dont le dispositif d’impluvium constitue un unicum pour l’histoire de l’architecture militaire française.

Le 15 mars 2016, classement à l’inventaire des monuments historiques de la Crémaillère du Faron dans sa totalité. C’est également un exemple unique dans l’histoire.

Nous œuvrons maintenant pour le classement de Fort Faron, ce qui permettrait à tous les bâtiments militaires désaffectés du Faron de bénéficier d’une forte protection juridique.

Vous pourrez trouver plus d'informations sur nos actions en la matière dans nos comptes-rendus d'activité.